ROAD BOOK (suite et fin) !

Mais à tout cela s’ajoute ou plutôt se mêle dans le plaisir du voyage :
ces amis retrouvés comme quittés la veille, ceux que l’on a croisé qu’une seule fois dans sa vie et déjà amis… et ceux que l’on voit dans le quotidien mais avec qui l’on partage un dîner dans un restaurant branché de Soho

ces restaurants où nous sommes retournés deux soirs de suite : le Nine Ten à La Jolla, The girl and the Fig à Sonoma, le Campton à San Francisco où l’on vous fait ressentir une émotion particulière de vous retrouver deux soirs de suite – comme une preuve d’amour

et ceux où le hasard ou la nécessité ne nous a fait nous arrêter qu’une fois : One Square et Wine Cask à Santa Barbara, Le Minetta à New York, le restaurant de l’Hôtel « la joie de vivre » à Los Gatos

Ces sommeliers avec qui nous avons eu des discussions très intéressantes et que nous reverrons peut-être quand ils viendront dans la vieille Europe

Ces bars ou ces terrasses de restaurant où nous avons pu tous les soirs fumer un cigare

Ce petit cottage anglais « The Jasmin House », style maison de poupée à Santa Barbara

Cette deuxième nuit à Gaige House, où nous avions changé de chambre

Et tous ces petits lieux magiques où nous avons déjeuné quelquefois juste assis sur un banc avec du céleri, des amandes et des pommes, ou dans la voiture face à la mer, à Bodega Bay là où Hitchcock a tourné « Les oiseaux ».
Ah oui Hitchcock encore dans cette petite ville, presque fossilisée, avec sa place restée en l’état après le tournage par « le Maître » d’une scène de Vertigo où Kim Novak est censée se jeter du haut du clocher d’une église et son adorable restaurant mexicain dans un jardin.

J’allais oublier le « Hearst Castle » que malheureusement nous n’avons pas pu visiter
Et tous ces petits riens qui m’ont frappé :
Les américains âgés, voire très âgés qui travaillent,
Le nombre de « homeless » à San Francisco
Les vieilles américaines toutes ridées et leur « French manucure »

Et puis toujours ce plaisir de parler une langue étrangère et d’avoir le sentiment d’apprendre, de progresser, malheureusement très éphémère quand le quotidien – pourtant tellement aimé – nous reprend

Bien sûr je ne vous ai pas oublié avec les idées de recettes, plats… que les chefs talentueux de la cuisine « californienne » simple et raffinée nous ont fait goûter
Et tout ce qui fait partie de l’intimité de ce voyage…. et qui restera mon jardin secret !

  • Gilles Rouvier

    Bonjour Sylvie, je viens de laisser un message sur votre boite vocale… quelle chance d’etre en Californie !!! j’adore cet endroit et son esprit… Dommage pour le Hearst Castle, c’est vraiment bien. La prochaine fois ?
    Contactez moi à votre retour.
    Amicalement,
    Gilles

  • Pascale

    C’etait genial de vous voir a San Diego et de vous suivre tout au long de vos vacances americaines-californiennes. Robert et moi avons eu l’impression de prendre des vacances avec vous!
    Bises